Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

Soigner son efficacité

Sommaire

De quoi parle-t-on ?

Quand on accompagne un proche, on cherche souvent ce qu’il y a de meilleur pour lui, au risque parfois de vouloir tout faire soi-même, sans pour autant disposer ni du temps ni des connaissances nécessaires. Cela peut finalement s’avérer contreproductif.

En quoi c’est important ?

Dans votre vie professionnelle, il y a peu de chance pour que vous imaginiez exercer une activité pour laquelle vous n’auriez pas les ressources et le savoir nécessaire. A terme cela viendrait gripper l’organisation, avec à la clé des pertes de temps, du stress et une insatisfaction partagée. Ce sont pour ces mêmes raisons qu’il faut garder en tête, dans le cadre de l’accompagnement de votre proche, que la recherche d’efficacité est un facteur de préservation de sa qualité de vie… et bien évidemment de la vôtre.

Comment procéder ? A quoi être attentif ?

Mettez le maximum d’énergie là où vous êtes le plus utile.

Pour cela, vous pouvez utiliser la grille d’évaluation des tâches de l’aidant DODS 2006, qui récapitulent les principales tâches d’un aidant.

DODS 2006

 

Pour chacune des tâches (que vous pouvez recomposer et faire évoluer au regard de votre situation), vous pouvez :

  • Dans un premier temps évaluer (sur une échelle de 0 à 10 pour chaque tâche) le temps passé/ occupé => vous disposez de votre spectre d’intervention

Exemple :

  • Dans un second temps évaluer (sur la même échelle de 0 à 10) votre caractère irremplaçable dans leur réalisation => vous disposer de votre spectre de valeur

Exemple

En croisant les deux spectres, vous allez dessiner un périmètre précis des taches les plus indispensables (là où votre valeur est la plus grande) et celles que vous pouvez confier, le cas échéant, à un professionnel.

Quand, pour une tâche, le temps passé est important (10) et la valeur ajoutée faible (2), c’est-à-dire que le spectre bleu est à l’extérieur du spectre orange, avec un écart important entre les 2, cela signifie que la tâche peut mériter d’être prise en charge par une personne extérieure.

Exemple

 

Dans ce cas précis, vous pourriez vous faire aider sur des tâches qui vous occupent beaucoup et pour lesquelles vous jugez votre valeur ajoutée faible telles que :

  • La surveillance
  • Les courses
  • L’entretien du linge
  • Les tâches ménagères
  • La préparation des médicaments
  • La préparation des repas
  • La toilette quotidienne

Comment trouver des solutions pour être soulagé des tâches à moindre valeur ajoutée ?

Des associations de maintien à domicile ou des professionnels peuvent vous aider à gérer ces tâches. Vous trouverez, auprès de votre mairie, une liste des associations à domicile susceptibles d’intervenir sur votre périmètre géographique. Ces associations peuvent être financées par les aides légales ou extra-légales.

Formez-vous aux savoirs et compétences nécessaires

On ne le sait pas toujours, mais les aidants peuvent faire appel à des professionnels de santé afin d’apprendre les gestes de premiers secours, les gestes du quotidien ou encore apprendre les accompagnements psychologiques à adopter et les soins corporels à effectuer pour aider la personne malade.