Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

  • Accueil
  • Que puis-je faire en tant que RH ?

Que puis-je faire en tant que RH ?

Sommaire

De quoi parle-t-on ?

Concilier vie personnelle et vie professionnelle est un enjeu majeur pour la quasi-totalité des salariés.

Et chez les jeunes générations d'actifs c'est un point d'équilibre essentiel.

Les actions déployées par les employeurs pour préserver la vie personnelle ds salariés portent principalement sur des propositions à destination des familles de jeunes enfants, avec des services de prestations comme les conciergeries, les crèches d'entreprises...

Et si des dispositifs spécifiques existent aussi pour les salariés aidants, ils sont souvent peu connus des salariés et certaines entreprises peinent à se saisir du sujet.

En quoi c'est important ?

Pourtant, être aidant au quotidien ne s'improvise pas lorsque l'on travaille.

Les mesures les plus plébiscitées par les aidants sont l'aménagement du temps de travail, la flexibilité des horaires, le télétravail.

Laisser s'essouffler les salariés aidants sans agir, c'est prendre le risque que certains "jettent l'éponge" et se priver ainsi de leurs compétences.

Même si l'entreprise n'a pas encore engagé d'actions spécifiques vis-à-vis des salariés aidants, les RH disposent de marges de manoeuvre pour apporter des réponses à ce type de situations qui, si elles sont mal gérées, peuvent concourir à des dysfonctionnements organisationnels, une dégradation des relations et du climat social, voire la mise en cause de l'employeur dans le cadre de ses obligations en termes de QVT.

Ce qui peut être fait

  • Veiller à ce que les salariés aidants ne fassent pas l'objet de discrimination lorsqu'ils évoquent leur situation : c'est une des principales craintes exprimées et qui constitue souvent un frein à l'annonce, ce silence pouvant parfois conduire à des dysfonctionnements plus ou moins graves.
     
  • Dans ce contexte, au même titre que des thématiques comme légalité homme/femme, la diversité, les seniors, vous pouvez être à même de créer les conditions d'une relation apaisée sur le sujet dans l'entreprise en sensibilisant, communiquant et en apportant des garanties...
  • Accompagner le salarié aidant vers des actions spécifiques développées dans le cadre de l'entreprise 
     
  • Faciliter l'orientation du ou des salariés aidants, en les aiguillant vers les interlocuteurs concernés (médecin du travail, assistante sociale, associations...) ou en leur donnant accès à des plateformes de ressources telles que KIT' AIDE 

Rester attentif à l'émergence de compétences de la part des salariés aidants, liées à l'accompagnement de leurs proches : meilleure gestion du stress, de l'incertitude, créativité, capacité d'organisation... Cette production de nouvelles compétences à partir d'une expérience de vie est au coeur d'initiatives pédagogiques comme celles développées par l'université des Patients.

Que-puis-je-faire-en-tant-que-RH ?

Quelques pistes d'actions qui ont fait leur preuve

  • Instaurer par extension du dispositif légal, un congé supplémentaire financé par un accord solidaire de don de RTT au sein de l'entreprise
  • Réserver un temps d'échange dédié à la problématique des aidants lors des entretiens annuels
  • Favoriser la mobilité interne lorsque le poste de travail ou la fonction ne permettent plus de concilier "vie professionnelle / rôle d'aidant"
  • Proposer le télétravail tout en veillant à ne pas créer de rupture avec l'entreprise, afin de lutter contre l'isolement des aidants
  • Enrichir les pratiques managériales et relationnelles vis-à-vis des salariés aidants en tenant compte des vulnérabilités individuelles et de la cohésion d'équipe et en formant les managers
  • Privilégier des supports de formation permettant de faciliter la participation des aidants salariés (formation en e-learning...)
  • Interagir avec la médecine du travail pour que le sujet soit systématiquement abordé par le médecin lors des visites médicales
  • Développer un plan de communication sur le sujet et mener des actions de sensibilisation collectives auprès de l'ensemble des salariés