Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

Se préserver pour durer

Sommaire

De quoi parle-t-on ?

La nature ou l’intensité de l’aide peut varier selon la situation de votre proche, mais en revanche elle s’inscrit généralement dans la durée. Cela suppose de savoir résister à ce qui ressemble parfois à une course au long cours et à ce titre, apprendre à préserver ses forces.

En quoi c’est important ?

Lorsqu’un proche a besoin de nous, nous avons évidemment à cœur de répondre présent. Pourtant, au fil du temps, peut naître un sentiment d’usure et d’épuisement, ou dans des cas extrêmes, des situations de burn out ou de dépression. Cela peut vous placer dans l’incapacité de continuer à apporter de l’aide. N’oubliez jamais que dans ce cas, votre proche serait aussi, voire plus, pénalisé que vous.

Comment procéder ? A quoi être attentif ?

Ménagez-vous des temps pour vous ressourcer et vous retrouver

  • Cela passe par la pratique d’activités sportives, de loisir, du repos, de la détente et le fait de se ménager des temps pour voir des amis (avec votre proche le cas échéant) : vous pouvez les programmer par exemple à l’issue de temps d’aide particulièrement impliquants (examens, hospitalisation de longue durée, rechute…)
  • Dans cette optique, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin qui pourra vous faire bénéficier d’un suivi adapté.
  • Vous pouvez aussi réaliser un bilan spécial « aidants » auprès d’un Centre de prévention Bien Vieillir Agirc-Arrco

Exploitez les réseaux d’aide pouvant vous permettre de prendre du répit

Il y a forcément près de chez vous des associations qui peuvent vous aider. Pour obtenir leurs coordonnées, vous pouvez vous adresser :

Pour les personnes en situation de handicap :    

  • A la Maison Départementale des Personnes Handicapées
  • Au Centre Communal d'Action Sociale (CCAS)

 

Pour les Personnes âgées de plus de 60 ans en situation de dépendance : 

  • Au Conseil Départemental
  • Au Centre Local d'Information et de Coordination gérontologique (CLIC)
  • Aux Plateformes d'accompagnement et de répit  
  • Au Centre Communal d'Action Sociale (CCAS)

Sautez le pas et mobilisez votre voisinage

Les voisins sont une ressource importante qu’il ne faut jamais négliger : s’ils ne vous remplaceront jamais, ils peuvent toutefois vous relayer à l’occasion et assurer une veille bienveillante lorsque vous vous absentez. N’hésitez pas à leur en parler.

N’oubliez pas de contacter votre caisse de retraite complémentaire

Elle peut mettre en œuvre des actions concrètes, notamment afin d’identifier des solutions de répit.