Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

  • Accueil
  • En parler dans mon entreprise ?

En parler dans mon entreprise ?

Sommaire

De quoi parle-t-on ?

Evoquer sa situation d’aidant en milieu professionnel n’est souvent ni simple, ni facile. Entre votre pudeur et la peur d’être considéré(e) différemment, les raisons de ne pas en parler sont nombreuses … et pour certaines, elles sont justifiées !

En quoi c’est important ?

L’aide que vous apportez à votre proche a souvent une influence sur votre activité professionnelle : 

  • Elle peut se traduire par des incompréhensions de la part de l’équipe avec qui vous travaillez, de votre manager ou de votre patron, qui ne comprennent pas pourquoi « vous avez changé »
  • Elle peut aussi vous amener à être moins disponible, du fait de contraintes médicales, logistiques ou administratives, qui vous obligent parfois à vous absenter ou à prendre des jours de congés.
  • Elle peut aussi influencer votre propre santé : plus fatigué ou plus stressé, vous pouvez éprouver de la difficulté à réaliser les missions ou les taches que l’on vous confie.

En tout état de cause, en parler dans son entreprise peut permettre de clarifier ces zones d’ombres, mais il convient de rester attentif. 
 

Comment faire ?

Vous trouverez ici quelques questionnements qu’il convient de se poser avant de passer à l’acte, d’autant que le droit du travail ne vous y oblige pas.

Où en suis-je dans mon processus d’aide ?

Il existe plusieurs cas de figure, au regard de votre situation qui peuvent influencer votre décision :

Suis-je le seul aidant ou bien mon proche est-il bien entouré, avec un relais des différents membres de la famille ou des amis ?

Si vous êtes plusieurs à être proches aidants, vous disposez sans doute de solutions de secours en cas de problème ou d’impératif professionnel, ce qui ne vous oblige pas systématiquement à en parler.

Combien de temps est-ce que je consacre à mon proche : quelques heures par semaine ou par jour ? Quelle influence cela a sur mon organisation ?
 
En faisant le point, vous pourrez plus facilement identifier l’utilité d’en parler pour répondre au niveau de contraintes existant.

Qu’est-ce que cela change des choses dans l’exercice de mon activité ? Est-ce que j’ai du mal à faire certaines activités ? Est-ce que je sens que mon manager ou le reste de l’équipe est affecté ?

Si c’est le cas, d’une façon ou d’une autre votre employeur ou votre manager vous fera un retour à plus ou moins court terme. A vous de décider si vous avez envie de faire le premier pas.

Qu’est-ce que je voudrais faire de différent dans mon activité (aménagement de temps, allègement de certaines tâches…) si mon entreprise prenait en charge ma situation ?

Si cela n’évoque rien de significatif, il convient là-aussi d’arbitrer sur les avantages d’en parler.

Comment ce genre d’annonce est accueillie dans mon entreprise ? Est-ce que j’ai un exemple récent d’une situation similaire ?

Cela en dira beaucoup sur la façon dont votre annonce a des chances d’être accueillie…
 

Comment faire mon annonce à mon manager et/ ou au responsable RH

En amont de l’annonce

  • Renseignez-vous (si c’est le cas) sur les dispositifs existants.
  • Soyez au clair sur ce que vous attendez : faites le point sur votre situation et mesurez son impact en termes de charge de travail. Cela vous permettra de poser un constat argumenté et de formuler des demandes claires.
  • Anticipez sur l’information qui pourra être diffusée aux autres membres de l’équipe ou de l’entreprise (une fois que votre annonce sera faite) et évaluez bien ce que vous voulez qu’il soit dit – ou pas.

Pendant l’entretien

Expliquez votre situation, ses contraintes et son impact sur votre activité :

                 - Incompatibilité d’organisation

                 - Fatigue, concentration, stress

                 - Relation avec les autres salariés

                 - Difficultés à tenir les objectifs

                 - .../…

  • Formulez des demandes si possibles claires (et en fonction des dispositifs existants), tout en ne restant pas « fermé » sur des options différentes qui pourraient être proposées.
     
  • Ne concluez pas l’entretien sans prendre date pour les prochaines étapes : retour de la part du manager, orientation ou RDV avec les RH, autre….

Après l’entretien

N’hésitez pas à faire un compte-rendu pour votre manager, de façon à acter les points abordés.

Suivant le cas, rapprochez-vous des RH.
 


 

Où en est mon entreprise vis-à-vis des salariés aidants ?

Votre entreprise dispose d'une politique ou de dispositifs en faveur des salariés aidants

Dans ce cas, vous aurez moins de difficultés à trancher : les salariés aidants étant accompagnés avec des procédures lisibles et claires, n’hésitez pas à en parler si vous en ressentez le besoin. Vous pourrez ainsi profiter des accords existants et des conditions d’aide ou d’orientation offertes

Votre entreprise ne dispose pas de politique ou de dispositifs en faveur des salariés aidants 

Dans ce cas, il faut s’interroger sur la nécessité réelle (gravité, durée, impact de la situation sur votre activité) d’en parler et de mesurer les risques possibles (discrimination, frein à la promotion…) au regard de la culture ou des habitudes de votre entreprise.

aide-salarie-entreprise